Amada signe pour des machines « vertes »